Le Waldgänger, testostérone numérique

J’ai enfin lu l’e-book dont tout le monde parle actuellement. Le Waldgänger, par Jeff Balek, nous emmène dans un cortège de sensations et d’action virile. Ce thriller fantastique, par le charme de sa brute qui agit avant de réfléchir, m’a séduit. La découverte de ses pouvoirs entraine le superhéros en devenir dans un torrent de questions existentielles. Apparemment inadapté au monde normal, son seul espoir de cohérence avec la réalité réside dans l’adaptation à ses nouvelles ressources. Tout apprentissage comporte des phases sombres cependant, et le Waldgänger n’échappe pas à cette règle. Il commet des erreurs, mais n’abandonne pas la lutte, épaulé dans sa tâche par un mystérieux mentor.

Voilà pour ce qui en est de l’intrigue. Au niveau du style d’écriture, je dois admettre qu’il a freiné ma plongée dans le récit. La surabondance des points de suspension dans l’introduction et la rareté des verbes dans l’ouvrage ont quelque peu miné mon enthousiasme. Ça et la fille du héros qui se fait « entuber » plutôt qu’intuber à l’hôpital. Mais ne chipotons pas; la suite figure sur ma (longue) liste d’achats.

Le Waldgänger, premier épisode, est disponible gratuitement sur Itunes et Immateriel.fr.

Une réflexion sur “Le Waldgänger, testostérone numérique

  1. Pingback: Le Waldgänger sur Le Blog de François Ali Wisard | Le Waldganger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s