Nouvelles en vrac

Je suis toujours vivant, bien que je ne tweete ni ne blogue guère depuis quelques mois. Aristote disait que « L’homme est un animal social« , mais je me sens parfois plus proche de Diogène que de lui. Ou juste plus animal que social, allez savoir.

Les 52’000 mots de « Les Bataille-Nahual » attendent le verdict de l’éditeur.

Quelques pièces de théâtre en cours, avec le projet d’en publier quelques-unes en ligne, ici et ailleurs.

Un projet de roman interactif suspendu. À redémarrer à l’occasion.

Ma pièce « Temps Mort » a été jouée il y a quelques jours à Poitiers, au théâtre de verdure.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s