Jusqu’à ce que la folie me sépare

Couverture de "Jusqu'à ce que la folie me sépare", recueil de nouvelles

Disponible dès maintenant (en fait même depuis hier) en format électronique sur la boutique Amazon.

Quand le voile qui dissimulait jusque-là le monde se déchire, il faut apprendre à gérer cette nouvelle réalité, aussi perturbante soit-elle.

En feront l’expérience: un cannibale urbain, un mari infidèle, un oublié à la mémoire exceptionnelle et même un mort qui exploreront tour à tour leurs étranges univers dans ce recueil où règne l’humour noir.

Que les héros de ces quatre nouvelles fantastiques glissent tout juste dans la folie ou qu’ils la côtoient depuis toujours, leurs relations ne sont pas de tout repos. Leurs couples explosent, leurs vies se désagrègent, mais leur esprit résiste encore. Retrouveront-ils la paix qui les accompagnait avant que le destin ne bouleverse leur existence ?

Extrait :

Barbara le gifla. Il se massa la joue à l’endroit où elle l’avait frappé.

— Tu n’as pas le droit de supprimer notre union, lui dit-elle. Tu peux cesser de m’aimer, tu peux partir avec une autre, tu peux regretter chaque moment passé avec moi mais tu ne peux pas les nier.

— Je ne t’avais jamais vue avant ce matin.

Son épouse pleurait maintenant à grosses larmes.

— Je ne sais pas à quoi tu joues, bredouilla-t-elle, mais s’il n’y a que ça pour te clouer le bec, je vais vous montrer l’album photo de notre mariage.

Elle s’éloigna en titubant.

— Ciao, menteur, dit Cécile.

Elle trotta hors de l’appartement et disparut dans le couloir.

Aloïs n’hésita pas longtemps. Les obligations qui le liaient à sa femme légitime n’avaient aucune prise sur lui. Quand on n’a pas de souvenirs, on n’a pas de passé. Il n’avait jamais trompé Cécile et n’allait pas commencer maintenant, pas même avec sa propre épouse.

Un format papier n’est pour l’instant pas prévu.

Fins du monde

Couverture de "Fin(s) du monde"

« Fin(s) du Monde », un recueil de nouvelles sur le thème à la mode de la fin du monde auquel j’ai collaboré, parait cette semaine aux éditions des Artistes Fous. La version électronique, sans DRM et augmentée d’une nouvelle inédite, plaira aux amateurs de science-fiction à la page. La version papier rassurera ceux qui sont convaincus que l’électronique va nous lâcher dès le 21 décembre. Quoi qu’il en soit, chacun aura l’occasion de lire ces 20 récits extraordinaires.

La version électronique ne coûte que 2.50€, et celle en papier 9.90€. Vous pouvez passer commande sur le site de l’association: http://www.lesartistesfous.com/les-editions-des-artistes-fous/fin-s-du-monde

Le tirage est limité, aussi précipitez-vous avant que le stock ne soit épuisé.

HG2:L’embrasement m’a laissé froid.

Hunger Games 2 sur Amazon

Je vais rester vague dans ma critique, pour ne pas spoiler ceux et celles qui n’ont pas encore lu le deuxième opus des Hunger Games. J’avais beaucoup aimé le premier tome de la série, mais celui-ci m’a paru moins abouti, moins prenant. La première partie traîne en longueur, tourne en rond.  J’ai eu la désagréable impression que l’auteur (Suzanne Collins) ne savait pas vraiment quelle direction allait prendre le récit. Elle propose plusieurs pistes possibles qu’elle s’empresse d’abandonner aussitôt. C’est assez frustrant.

Au romantisme mou de la première partie succède l’action de la seconde. C’est malheureusement du déjà vu pour la plupart. Katniss, l’héroïne, se fait finalement berner, et le lecteur avec. J’aurais apprécié recevoir plus d’indices.

Katniss m’a paru moins attachante. Prompte à donner la mort malgré des réflexions quasi pacifistes, soumise malgré des rêves de rébellion, ses actions contredisent quelque peu ses actions. L’univers de Panem a perdu de sa consistance, ses habitants aussi. Peut-être est-ce là l’effet de la faim; ils ont maigri, mais mon intérêt à lui aussi pâti de ce régime insipide.

Je vais acheter le dernier volet, principalement pour ma fille, mais aussi parce que j’entretiens encore l’espoir que les faiblesses décelées ne soient que passagères. Affaire à suivre, donc.

Ajout tardif: Mince, le tome 3 n’a pas été édité en version électronique.

Ebook gratuit pour Noël

Comme je vous l’annonçais il y a quelques jours, j’ai un cadeau de Noël pour vous. A partir d’aujourd’hui, et jusqu’au premier janvier 2012, mon roman Promotion Borgne est disponible gratuitement sur Smashwords à l’aide du coupon: WM63Q

Il vous suffit d’indiquer ce coupon lors de l’achat et le prix sera réduit de 100%. Cela ne fonctionne malheureusement que sur Smashwords, et non sur les autres plateformes comme Amazon.

Si vous hésitiez à l’acheter, ou si vous recevez pour Noël une liseuse et que vous cherchez un roman original, vous n’aurez à présent plus d’excuses pour vous priver d’entrer dans mon univers.

J’attends de recevoir un exemplaire de mon roman imprimé par Lulu.com avant de dévoiler la nouvelle couverture sur laquelle j’ai travaillé ces jours. Je continue d’avancer sur les fiches de personnages pour mon troisième roman, affublé de l’affreux mais temporaire titre « Tueur ». La structure de l’histoire est déjà écrite.

Joyeux Noël à toutes et tous.

Parution de Promotion borgne

Promotion borgne est en vente sur Amazon. Pour partir à la conquête des autres boutiques, un ISBN serait des plus utiles, mais malheureusement ce genre d’animal coûte cher dans mon beau pays.

L’adaptation du manuscrit au format du Kindle (.prc/.mobi) a pris toute la matinée d’hier, et je ne suis pas entièrement satisfait des résultats. La version au format epub me semble plus convaincante, mais personne ne la distribue encore.

La couverture représente le sommet de la grande fontaine, à La Chaux-de-Fonds, d’après une photo que j’ai prise l’été passé.