Questions récentes

Plusieurs lecteurs m’ayant posé des questions similaires ces derniers temps, j’ai cru bon d’y répondre publiquement (je hais les copier/coller privés).

Vos histoires sont souvent cruelles envers les femmes. N’êtes-vous pas un peu misogyne ?

Pas du tout. Il ne doit y avoir sur terre que deux femmes (liées entre elles par le sang) pour lesquelles je n’ai plus beaucoup de respect. La médiocrité de ces deux spécimens m’a poussé à reconsidérer le regard que je portais sur l’ensemble, bien entendu, mais le reste de la gent féminine en ressort embellie: il faut connaître la petitesse pour apprécier la grandeur.

Des événements personnels de ces deux dernières années m’ont ouvert les yeux. Celles que je trouvais autrefois méprisables me paraissent maintenant plutôt normales et je les accepte, avec leurs défauts.

L’écriture me permet d’évacuer certaines émotions, dont la colère. On m’a utilisé et trahi, et la douleur ne doit pas rester à l’intérieur. Je la dirige contre certains personnages fictifs, et ça contribue au maintien de relations paisibles dans ma vie de tous les jours.

Sous quels autres noms écrivez-vous ? J’aimerais lire vos autres livres.

Je ne tiens pas à divulguer ces autres noms, pour diverses raisons, la principale étant la volonté de protéger mes enfants, car certains de ces écrits sont destinés aux adultes et pourraient leur porter préjudice s’ils tombaient sous les yeux de certains camarades ou parents bien-pensants.

Vos personnages sont-ils inspirés de personnes réelles ?

Mon vécu influence forcément mon imagination, mais je n’ai pas l’impression de placer de véritables personnes dans mes fictions publiées sous ce nom. Je préfère habituellement les créations originales aux pâles copies.

Qu’écrivez-vous en ce moment ?

J’avance simultanément (toutes identités confondues) un roman, plusieurs nouvelles et deux longues pièces de théâtre.

Parfois le silence est d’or

Comme vous l’avez remarqué, je suis plutôt silencieux ces derniers temps, et ni ce blog ni mon Twitter ne sont tenus à jour. Que les fans et amis se rassurent cependant: j’écris toujours, et publie même mes textes. Dans des genres différents, toutefois, et sous des noms de plume que je ne dévoilerai pas.

Je tiens à séparer plus nettement qu’auparavant ma vie personnelle de ma vie professionnelle. Bien que je poursuive également la rédaction de certains projets semblables à ceux qui alimentaient ces pages, je consacre l’essentiel de mes efforts aux réalisations de ces autres identités. Outre des ventes plus nombreuses, j’y ai trouvé surtout une quiétude à laquelle j’aspirais particulièrement ces derniers mois. Dans les brumes de l’anonymat, je n’ai pas à subir les réflexions désobligeantes d’exs mégalomanes qui s’imaginent que je parle d’elles en long et en large dans mes textes.  J’y ai plus de libertés, sachant que personne ne surveille d’éventuels liens entre mes (é)crits et mon (vé)cu.

Nouvelles en vrac

Je suis toujours vivant, bien que je ne tweete ni ne blogue guère depuis quelques mois. Aristote disait que « L’homme est un animal social« , mais je me sens parfois plus proche de Diogène que de lui. Ou juste plus animal que social, allez savoir.

Les 52’000 mots de « Les Bataille-Nahual » attendent le verdict de l’éditeur.

Quelques pièces de théâtre en cours, avec le projet d’en publier quelques-unes en ligne, ici et ailleurs.

Un projet de roman interactif suspendu. À redémarrer à l’occasion.

Ma pièce « Temps Mort » a été jouée il y a quelques jours à Poitiers, au théâtre de verdure.

 

Promotion Borgne en papier

Mon premier roman est désormais disponible en version papier sur Lulu au prix de 14.99 €. Comme je l’avais mentionné précédemment, j’ai pour l’occasion changé la couverture de l’ouvrage, peut-être plus en phase avec le récit. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires là-dessus. J’ai travaillé en imprimerie et entamé une formation de typographe, il y a de cela quelques années, et j’ai eu grand plaisir à effectuer de-ci de-là quelques travaux graphiques à l’occasion, mais j’ai encore beaucoup à apprendre.

L’épreuve que j’ai reçue aujourd’hui m’a surpris de par sa qualité. Lulu réalise de magnifiques ouvrages pour un coût modique et je ne peux que les recommander à tous ceux qui souhaiteraient s’éditer eux-mêmes.

L’auto-édition m’a appris mes limites, toutefois. Je chercherai un éditeur pour mes prochains romans avec plus de détermination. Écrire est aisé. Publier, un jeu d’enfant. Promouvoir son livre, par contre, n’est pas une tâche facile. Certains semblent s’en sortir avec talent mais ce n’est pas mon cas. Le rapport entre le nombre de visites sur mes pages et le nombre de ventes me satisfait, mais je déplore la difficulté à gagner ces clics magiques.

Vous qui avez acheté l’e-book ou qui allez acheter la version papier, parlez-en autour de vous, sur facebook, twitter ou la blogosphère. En bien ou en mal, mais parlez-en!

Le lien vers la page d’achat Lulu, avec possibilité de lire des extraits: http://www.lulu.com/product/couverture-souple/promotion-borgne/18763213

Ebook gratuit pour Noël

Comme je vous l’annonçais il y a quelques jours, j’ai un cadeau de Noël pour vous. A partir d’aujourd’hui, et jusqu’au premier janvier 2012, mon roman Promotion Borgne est disponible gratuitement sur Smashwords à l’aide du coupon: WM63Q

Il vous suffit d’indiquer ce coupon lors de l’achat et le prix sera réduit de 100%. Cela ne fonctionne malheureusement que sur Smashwords, et non sur les autres plateformes comme Amazon.

Si vous hésitiez à l’acheter, ou si vous recevez pour Noël une liseuse et que vous cherchez un roman original, vous n’aurez à présent plus d’excuses pour vous priver d’entrer dans mon univers.

J’attends de recevoir un exemplaire de mon roman imprimé par Lulu.com avant de dévoiler la nouvelle couverture sur laquelle j’ai travaillé ces jours. Je continue d’avancer sur les fiches de personnages pour mon troisième roman, affublé de l’affreux mais temporaire titre « Tueur ». La structure de l’histoire est déjà écrite.

Joyeux Noël à toutes et tous.

Deuxième roman terminé

Voilà. J’ai pu mettre un point final à la cavale du prêtre et de la riche héritière, leurs aventures sont terminées. Vingt-cinq chapitres remplis de suspense, une quête du bonheur à travers un continent et un océan. Il ne s’agit que d’un premier jet, qu’il faudra corriger, améliorer et peut-être étoffer à quelques endroits. Je vais laisser reposer le manuscrit quelques semaines, voire quelques mois, histoire de pouvoir le traiter impartialement et avec un regard neuf lors des corrections. Je n’ai pas encore prévu de titre, bien que les idées abondent. Cela ne m’inquiète pas. Je me fais plus de souci quant à la classification du roman. Ce n’est pas vraiment de la science-fiction, bien que cela se déroule dans un monde parallèle au notre, semblable bien que différent. Ce n’est ni un polar ni un thriller, bien que des éléments puissent y faire penser. On verra.

En attendant les révisions, je vais écrire un troisième roman. J’ai en réserve un plan détaillé pour une sympathique histoire de tueur en série, mais je vais peut-être partir sur quelque chose de complètement différent. Je me donne quelques jours de réflexion/préparation puis je retourne noircir des pages.

Je réfléchis également à un tirage papier pour Promotion Borgne, peut-être chez Lulu.com.

Ces prochains jours, vu que Noël approche, il se pourrait que je fasse un petit cadeau à mes lecteurs.